Créer un nouveau blog :

A propos de ce blog

Nom du blog :
rapidrink
Description du blog :
Rapidrink, Le service de livraison d'alcool a Paris et proche banlieu
Catégorie :
Blog Actualité
Date de création :
22.05.2007
Dernière mise à jour :
22.05.2007

RSS

Navigation

Accueil
Gérer mon blog
Créer un blog
Livre d'or rapidrink
Contactez-moi !
Faites passer mon Blog !

Articles les plus lus

· PRESSE
· Presse
 

Statistiques 2 articles


Derniers commentaires Recherche
Recherche personnalisée

PRESSE

Publié le 22/05/2007 à 12:00 par rapidrink
l'EXPRESS

Date Type
1. Agenda 08/03/2007 Article
De 21 heures à 3 heures du matin pendant la semaine, et jusqu'à 5 heures le week-end, Rapidrink étanche vos envies impromptues de dernier verre : vodka, whisky, cognac ou cocktails servis avec des petits snacks et livrés, même, avec un jeu de cartes. A Paris et en proche banlieue. ...

http://www.lexpress.fr/mag/tentations/dossier/agenda_mode/dossier.asp?ida=456236



Presse

Publié le 22/05/2007 à 12:00 par rapidrink
LE MONDE


A la maison
Livraisons rapides d'alcools avec Internet
Article paru dans l'édition du 18.05.07




a page d'accueil de ce site Internet est très colorée : rouge tomate, jaune citron et vert olive. De la musique techno s'impose à l'internaute, tout semble clignoter. Apéros, cocktails ou bières, cette start-up montée par un jeune chef d'entreprise livre des bouteilles d'alcool à domicile, à Paris et dans la proche banlieue. Deux autres sociétés occupent le même créneau dans la capitale, une troisième s'est créée à Montpellier.

L'essentiel de la clientèle est constitué d'étudiants ou de trentenaires résidents des quartiers chics qui se retrouvent soudain, au milieu de la nuit, en panne d'alcool, lorsqu'ils font la fête. Les galeries d'art et les discothèques en rupture de stock apprécient également le service. Au hit-parade des commandes, rien que du très classique : vodka, whisky, champagne.

PAS D'INQUIÉTUDE

Les sociétés ont obtenu la licence qui permet de vendre de l'alcool à emporter, un statut gratuit, mais difficile à acquérir, précise l'un des jeunes entrepreneurs. Elles peuvent livrer jusqu'à 10 litres d'alcool fort ou 40 litres de champagne. Il leur est interdit de vendre aux mineurs. Parfois, des ventes ont été refusées pour ce motif, mais lorsqu'un client appelle, personne ne lui demande son âge. Le fondateur d'une des sociétés se veut rassurant : « De toute façon, les mineurs consomment peu ; pour nous, ce n'est pas rentable. »

Au ministère de la santé, on ne manifeste pas d'inquiétude particulière. Le « binge drinking », consommation excessive d'alcool en un temps record, une habitude prise par certains jeunes, fera l'objet d'une campagne d'information début 2008.

Olivier Razemon